Tags: OPTP

Dans un contexte marqué par la pandémie de la COVID-19, le taux de croissance du PIB réel de la Côte d'Ivoire est ressorti à 2,0% en 2020 contre 6,2% en 2019 alors que l’économie mondiale était en récession. Ce ralentissement de l’activité intervient après huit années de forte croissance où l’économie ivoirienne a enregistré une croissance moyenne de 8,0%.  Cette performance est à mettre au profit des retombées du Plan National de Développement (PND, 2011-2015) et de la mise en œuvre du PND (2016- 2020) ainsi que des réformes structurelles visant à transformer l’économie. 

L’activité économique devrait bénéficier de la reprise de l’économie mondiale et de la levée des restrictions imposées dans le cadre de la lutte contre la COVID-19 pour croître de 6,5% en 2021 avant d’atteindre près de 7,0% en 2022. 

Secteurs secondaire et tertiaire : moteurs de la croissance économique ivoirienne

Avec une contribution de près de 45,0% à la formation du Produit intérieur brut (PIB), le secteur tertiaire constitue le moteur de la croissance de l’économie ivoirienne.  En raison de la pandémie de la COVID-19, la contribution à la croissance du secteur tertiaire au PIB a baissé en 2020 s’établissant à +0,9 point après +2,4 points de pourcentage un an plus tôt. La contribution à la croissance de ce secteur devrait augmenter à partir de 2021 en ressortant à 3,1 points et s’établirait à 3,2 points en 2022 dans la perspective d’une reprise graduelle de l’activité soutenue par la mise en œuvre du plan de soutien économique élaboré par le gouvernement. 

A la faveur de la mise en œuvre des réformes structurelles visant à transformer l’économie ivoirienne, la contribution du secteur secondaire à la formation du PIB s’est accrue au cours des cinq dernières années. La valeur ajoutée du secteur secondaire est passée de 5 427,5 milliards de FCFA en 2016 à 7 099,1 milliards de FCFA en 2020, soit une hausse de 30,8%. Ainsi, la contribution de ce secteur à la formation du PIB est ressortie à 20,2% en 2020 contre 19,1% cinq ans plus tôt. Elle se situerait à 20,5% et 20,6% respectivement en 2021 et 2022, supérieure à celle du secteur primaire.

Les perspectives économiques de la Côte d’Ivoire sur la période 2021-2025

Le Plan National de Développement 2021-2025, en cours d'élaboration, vise à lever les derniers obstacles à la transformation structurelle économique initiée par la mise en œuvre du précédent plan de développement et à faire de la Côte d'Ivoire un pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure.

Ainsi, en plus de tirer parti des priorités de développement internationale et régionale, notamment les objectifs de développement durable et la vision 2063 de l'Union Africaine, le PND 2021-2025 s'appuie également sur la vision de développement à long terme 2040 et la stratégie 2030 de la Côte d'Ivoire dérivée d'études prospectives.

L'objectif des autorités est de classer la Côte d'Ivoire parmi les pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure. Par conséquent, le revenu par habitant devrait atteindre 2 240 USD en 2025 et atteindre 3 400 USD d'ici 2030. 

Pour avoir une vision plus complète sur l’économie ivoirienne et les perspectives d’investissement, téléchargez la note d’information de la Côte d’Ivoire disponible ici.

Source : Note d’information Côte d’Ivoire - Août 2021.

Nouveau call-to-action

Inscrivez-vous à notre blog

New Call-to-action